Titre ET résumé (Inge) [Soyez préparé à le présenter en cours]

Une Place sans Danger

Les filles ont quitté le camp. Alors qu'ils ne pouvaient pas être identifiés en tant que Juifs, ils ont enterré leurs étoiles. Ils se sont échappés d'une forêt où ils avaient mangé des baies et se laver à l'eau. Ils s'endormirent dans l'herbe molle.

Vocabulaire (Hannah) ésoufflé – out of breath ; enfouir – to bury ; les cils – eyelashes ; certes – certainly ; acharner (sur) – to work away at ; une bière – coffin/casket ; un cevreuil – male deer ; asperger – to spray.

Questions de compréhension [Soyez préparé à les présenter en cours]

  1. (Nora) Pourquoi est-ce que la fillette est triste retirer son étoile?
  2. (Nora) Qu'est-ce qui passe quand la fillette mange les fruits?
  3. (Mary) Pourquoi est-ce que les filles ne pas mettre les pieds au village ?
  4. (Mary) Qu’est-ce que la fillette a vu dans la forêt qui lui coupe le souffle?

Questions stylistiques [Soyez préparé à le présenter en cours]

Prenez le paragraphe en haut de la p. 58 dans TdE et utilisez-le pour analyser le « mini-récit » que nous trouvons dans ce chapitre. Quels éléments exigés par les auteurs de TdE sont présents chez l’écriture de De Rosnay ? Y a-t-il des éléments qui y manquent ? (Kim, Natalie) *Il y a un ton défini dans l’écriture de De Rosnay, le ton désespéré cause les lecteurs à sentir les émotions de la fillette et Rachel. Mais l’auteur fait bien l’organisation du texte parce qu’elle mélange le dialogue avec les descriptions et les pensées de la fillette. En haut du page 150 est un bon exemple parce que De Rosnay utilise une question de dialogue, et puis la fillette pense and se demande des questions que les lecteurs peuvent lire. Même qu’il y ait beaucoup de répétition stylistiques, ça fait le point, et les styles diverses (comme dialogue, les pensées, les descriptions) garde le lecteur attentif. Je pense que l’auteur utilise très bien les styles d’écriture pour créer le ton. * Je suis d'accord avec les commentaires que Natalie a formulés au sujet de la tonalité. Aussi, les auteurs de TdE mentionnent l'importance de faire revivre des événements, et je pense que de Rosnay le fait bien en décrivant les personnages, les lieuc, le temps, etc. Dans ce chapitre de “Sarah,” on peut voir les émotions de la fillette car de Rosnay décrit toutes ses pensées de sa famille. Aussi, de Rosnay bien décrit le scène, en particulier en décrivant la forêt aux pages 152-153. Dans tout le roman, de Rosnay brosse “des portraits rapides et précis” comme celui, et son style fait vivre le roman.

Questions d’interprétation (une question chacun) [Soyez préparé à le présenter en cours]

frn/250/2010/spring/149-153.txt · Last modified: 2010/05/18 23:02 (external edit)
 
Except where otherwise noted, content on this wiki is licensed under the following license: CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki